Le Caecubum, ou un vin de prestige…

caecubum vin de prestige


Les vins italiens que nous buvons aujourd’hui ont une histoire. Tumultueuse, longue et exaltante. Ils sont l’héritage de ce que les Grecs ont apporté à l’Italie, et aussi, beaucoup plus tard, de l’action des bénédictins qui ont sauvé cette magnifique boisson de l’oubli.
Un vin qui a une histoire est toujours plus parlant, car il excite l’imagination. Beaucoup de vins ont des choses à raconter. Mais je voudrais m’attarder aujourd’hui sur un vin mythique: Le Caecubum.

Les vins de prestige sous la Rome Antique

Les vins les plus populaires de la Rome antique provenaient du Latium, de la Campanie et de la Sicile. Ceux les plus recherchés sous la république étaient le Falernum, le Caecubum et l’Albanum . Ces trois vins se disputaient les trois premières places jusqu’au début du règne d’Auguste. Ils étaient rares et se buvaient seulement auprès de la haute bourgeoisie romaine. Le plus remarqué était le Caecubum, entre-autres, vanté par Horace. Plus doux que le Falernum et plus charnu que l’Albanum. Si on aromatisait certains vins avec du miel ou des épices diverses, ce n’était pas le cas du Caecubum, ni du Falernum.

C’est en construisant la via Appia, que les Romains ont découvert ce terroir entre le golfe de Gaeta et Itri. Le cépage utilisé était l’Abbuoto, que l’on croyait disparu. En effet, l’empereur Néron ordonna la construction d’un canal entre le Tibre et le golfe de Gaeta. Si ces travaux ne furent jamais terminés, ils entrainèrent néanmoins la destruction de l’essentiel des vignobles.

La résurection

Une petite société agricole a retrouvé et récupéré ce cépage. Aujourd’hui le vin mythique Vinum Caecubum, resuscite, sur le terroir d’origine avec les méthodes de vinification actuelles. Le Vinum Caecubum d’aujourd’hui doit certainement rappeler le grand vin d’antan, car il est réalisé sans produits chimiques, avec les levures autochtones, il n’est pas filtré, et il est capable de vieillir comme ce grand vin de l’époque.

En savoir plus sur le vin?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.