Le vin et la maladie d’Alzheimer!

Alzheimer et le vin

Croyez-vous aux statistiques?
Personnellement j’ai envie d’y croire! Surtout quand je lis que l’université d’Iowa a procédé à une étude relative à la maladie d’Alzheimer, et a porté sur 1.800 Britanniques âgés de 46 à 77 ans. Cette étude s’est étalée sur 10 ans entre 2006 et 2016. . Les personnes ont été sélectionnées sur des critères génétiques et sanitaires comparables, ont subit des tests d’intelligence régulièrement.
Il a ainsi été établi une corrélation nette entre la consommation alimentaires et la maladie d’ Alzheimer. La conclusion (heureuse) est que le vin (rouge) et le fromage diminuent le risque de démence sénile! Cela pourrait s’expliquer par la présence de composés bénéfiques dans le vin rouge, tels que les polyphénols. ( qui ont des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.)
L’étude ne précise pas le dosage, ni la qualité du vin, mais je serais partisan de croire que les vins bien choisis, en plus plus de faire du bien à votre santé (consommés raisonnablement) donneront du plaisir à votre palais….

Puis-je vous suggérer un vin bien chargé en polyphénols? Par exemple le Violone de Le Lase. Il s’agit d’un Montepulciano, (localement appelé Violone) réalisé par les sœurs Ceccarelli à Orte, entre Rome et la Toscane, sur la route des vins de la Tuscia.

Quel vin avec un spaghetti bolognaise ?

spaghetti bolognaise


Mais au fait, le spaghetti à la bolognaise n’est pas une recette italienne, mais selon les sources, américaine ou britannique. En réalité il n’y a pas de recette de spaghetti à la bolognaise à Bologne! Mais bien le ragù alla bolognese qui est assez éloigné de la recette légendaire.


Mais, les touristes sont sauvés! En effet, à leur attention, beaucoup de restaurants touristiques en Italie, affichent maintenant le fameux spaghetti alla bolognaise. Ce qui permet aux Italiens d’apprécier comment leur gastronomie est transformée au-delà des Alpes.


Et puisque le spaghetti Bolognaise est un incontournable de nos tables, quel vin boire avec ce plat de notre tradition. Il s’agit en substance de pates avec des tomates et de la viande hachée, et dans certains cas des herbes aromatiques. Indéniablement, nous aurons un plat avec un sous-jacent sucré. Nous y trouverons une petite touche grasse provenant de l’huile et de la viande, mais aussi de l’onctuosité apportée par la sauce. Ce plat reste modeste en matière de structure.


Nous proposerons donc un vin plutôt léger, présentant certainement de la minéralité, une belle acidité, de légers tanins, et éventuellement une touche balsamique.


Dans notre gamme, nous partirons sur un rouge léger du type Roma Rosso de Torre in Pietra. Eventuellement, un Grechetto Rosso, qui apportera une petite touche fumée. Ou alors un Espero, avec une plus belle fraîcheur. Si par contre vous voulez absolument un blanc, je conseille le Grechetto Incanthus, ou mieux Agylla affiné en amphore.

Roma DOC… caput mundi

Roma DOC

Connaissez-vous l’appellation controlée Roma DOC ?

L’appellation ROMA DOC a été créée en 2011. Elle a pour objectif de promouvoir les vins locaux et de préserver les traditions viticoles de la région de Rome. En effet la viticulture dans cette région remonte à l’Antiquité romaine. Les Romains étaient connus pour leur passion pour le vin et ils cultivaient des vignes dans les environs de Rome dès le 2e siècle avant J.-C.

L’appellation ROMA DOC a pour but en particulier de valoriser les cépages autochtones dans la région ainsi que les techniques de vinification traditionnelles.

Particularités de l’appellation ROMA DOC :

a) Cépages : L’appellation ROMA DOC met en avant plusieurs cépages typiques de la région. En particulier la Malvasia del Lazio, le Bellone, le Cesanese, le Montepulciano, et le Sangiovese. Ces cépages contribuent à la diversité des vins produits dans la région, soit vinfiés seuls pour certains, soit en assemblage.

b) Terroir : Le terroir de la région de Rome comprend toute la province de Rome et donc n’est pas uniforme. Il est caractérisé autant par des sols volcaniques riches en minéraux, que de sols alluvionnaires, influencés tantôt par la proximité des montagnes des Apennins tantôt par la Méditerranée.

On peut conclure que l’appellation Roma peut offrir des vins d’une grande diversité, plutôt qu’une vraie typicité. Une garantie de qualité est certainement liée à l’appellation. En effet sont imposés des rendements maximum, des densités d’implantation, et des caractéristiques bien définies des vins répondant à l’appellation. Parmi les viticulteurs offrant les meilleurs vins ROMA DOC, nous avons sélectionnés Torre in Pietra et Tenuta San Leo

Roma Malvasia

Le même vin produit à base du même cépage par un viticulteur à Fiumicino, ou à Artena aura donc droit à la même appellation, mais pourra être très différent en fonction des sous-sol, exposition, micro-climat.

Peu importe, voyez ROMA sur l’étiquette de la bouteille, fermez les yeux, et vous êtes sur une terrasse du Trastevere…

lire l’etiquette des vins italiens

étiquette DOCG riserva

Lire l’étiquette des vins italiens! L’étiquette rassemble de bonnes informations sur le contenu de la bouteille. Même si ces informations ne remplacent pas pas l’avis de l’expert, il est important de pouvoir lire l’étiquette d’un vin italien.

De nombreuses informations s’y retrouvent, comment les déchiffer ?

IGT, DOC, et DOCG

Première notion à intégrer, la notion d’appellation, et je vous renvoie à l’article précédent relatif aux appellations. Rappelons juste que la seule exigeance commune à ces appellations est des définir une région spécifique de production, et donc un terroir. Elle ne garantit toutefois pas toujours une typicité au niveau du ou des cépages. Exemple Cesanese del Piglio DOCG impose un seul cépage, mais Orvieto DOC donne beaucoup de libertés.

Superiore

Les vins portant l’appellation “Superiore” sont généralement soumis à des règles de production plus strictes que les vins standard de la même région. Cela inclut en particulier des exigences telles que des rendements plus bas par hectare. Il garantit de ce fait un vin avec une concentration plus importante

L’appellation “Superiore” est généralement associée aux vins DOCG ou DOC.

CLASSICO

L’inscription “Classico” sur une bouteille de vin italien fait référence à une sous-zone spécifique à l’intérieur d’une région viticole donnée. Cette mention indique que les raisins utilisés pour produire le vin proviennent de la zone d’origine historique ou traditionnelle de cette région.

Lorsqu’une région viticole italienne est établie, elle peut être étendue au fil du temps pour inclure de nouvelles zones de production. La mention “Classico” est utilisée pour identifier la zone d’origine d’origine, considérée comme la plus historique ou la plus prestigieuse.

Par exemple, dans la région viticole du Chianti en Toscane, l’appellation “Chianti Classico” est utilisée pour désigner les vins produits dans la zone d’origine historique du Chianti. Cette zone correspond généralement à la région du Chianti telle qu’elle était délimitée avant toute extension.

Mais le cahier des charges peut être différent pour un vin “Classico” par rapport aux autres vins de même appellation. Exemple, le Chianti Classico exclu tout cépage blanc, alors que la plupart des autres Chianti peuvent accepter 10% de cépages blancs (Malvasia, trebbiano etc…)

Riserva

L’inscription “Riserva” sur une bouteille de vin italien fait référence à une catégorie spéciale de vin qui a été affiné pendant une période plus longue (que le vin standard du même type ou de la même région). De ce fait, la mention “Riserva” est souvent associée à des vins de qualité supérieure leur permettant un vieillissement prolongé . Les règles d’affinage peuvent varier selon les régions et les types de vin, et sont déterminée par les cahiers des charges de l’appellation mais seront de minimum

1 an pour les vins blancs

2 ans pour les vins rouges

3 ans pour les vins pétillants en méthode traditionnelle

Les raisins utilisés pour produire un vin Riserva sont souvent sélectionnés parmi les meilleurs vignobles. On obtient alors une concentration et une complexité accrues des arômes et des saveurs pour permettre un long affinage.

L’embouteilleur

la législation italienne limite le traçage à l’embouteilleur. Ceci signifie, qu’un embouteilleur peut assembler des vins de régions différentes, ou de producteurs différents. On ne peut dans ce cas identifier l’origine exacte et le but est de faire des assemblages plus “commerciaux”. Dans ce cas, les vins sont construits pour répondre à des caractéristiques générales en corrigeant l’influence des millésimes. Faites donc plutôt confiance à un vin mis en bouteille par le producteurs.

LA FABULEUSE HISTOIRE DU SASSICAIA

L’amour des bordeaux

L’histoire commence quand le Marquis Mario Incisa Della Rochetta décide de planter du Cabernet Sauvignon et du Cabernet Franc dans une région de Toscane peu connue pour ses vins. Début des années 1960, Il réagissait à la décision du Chianti d’autoriser jusqu’à 30% de cépage blanc dans ses vins rouges, ce qui en faisait des vins de peu de caractère et décrédibilisait du coup les vins toscans. Son but était de créer un facsimile de ses vins préférés: les Bordeaux. Son terroir graveleux rappelle de surcroit celui de la région des Graves. D’abord élaboré pour sa consommation personnelle, une première commercialisation du Sassicaia intervient en 1968.

Sassicaia

Mais c’est à l’œnologue Tachis que la Marquis doit son vin. Giacomo Tachis, a longtemps étudié dans le bordelais la fermentation malolactique, la maîtrise des températures et la microbiologie du vin en général. En opposition avec le Marquis, l’oenologue a imposé la fermentation en inox.

Il convient de noter que Giacomo Tachis a également travaillé sur d’autres vins italiens emblématiques, tels que le Tignanello et le Solaia, qui sont également considérés comme faisant partie des premiers Super Toscans. Son influence et son expertise ont été essentielles dans le développement de ces vins révolutionnaires, y compris le Sassicaia, qui ont contribué à changer le paysage viticole italien et à élever la réputation des vins italiens sur la scène mondiale.

1978, la consécration

Et en 1978 c’est la consécration. La revue américaine Decanter consacre le millésime 1972 meilleur Cabernet Sauvignon, bien devant les plus grands châteaux bordelais. Cette publication crèe autant la surprise que la demande. Les commandes affluent du monde entier, et bien évidemment l’offre étant limitée, les lois du marché ont multiplié le prix.

À ce jour Sassicaia reste un étendard du vin italien, et est devenu un mythe. Certaines personnes sont prêtes à dépenser plus de 200 € pour une bouteille de Sassicaia. Il fait partie de ces noms qui font rêver. Mais en dehors de la réputation, de l’étiquette, est-ce là raisonnable? Faut-il vraiment dépenser cette somme pour avoir un grand vin dans son verre?

Chaque année des milliers de viticulteurs réalisent des vins d’exception. Malheureusement (ou heureusement) Ils attendent toujours d’être reconnus par un Decanter quelconque. Actuellement, seuls les guides classiques comme Gambero Rosso, Veronelli, Bibenda les ont remarqués. Ou pire, juste quelques sommeliers. Mais ces vins sont réservés aux vrais amateurs, ceux qui n’ont pas besoin d’une étiquette connue pour être rassurés!

À titre d’exemple, nous avons dans notre gamme le Thesan 36, un vin réalisé par Le Lase en 2016 et uniquement en 2016, car la conjonction des conditions l’a permis seulement cette année-là. Juste 600 bouteilles ont été produites de cette cuvée confidentielle. Mais le Thesan 36 n’a pas été dégusté par Decanter, et son prix est dérisoire comparé au Sassicaia….

les vins de Feu

Les vins volcaniques

Les vins de feu est le titre du livre de Charles Frankel. Charles Frankel est un vulcanologue passionné de vin. Dans cet ouvrage, il décrit les terroirs des volcans célèbres et des vins que l’on y produit. L’auteur a parcouru les sites volcaniques dans le monde entier. Il a ainsi mis en évidence les caractéristiques des vins de chaque site. Il s’est intéressé à la Californie, à la Grèce avec Saint Thorin, mais aussi et surtout à l’Italie avec Le Vésuve, l’Etna et le Stromboli.

vins volcanique

Selon les cas, il met en évidence tantôt la porosité des sous-sols volcanique et leur effet drainant, tantôt leur densité en métaux légers, ou en potassium, qui aura une incidence particulière sur l’acidité du vin.

Du Latium jusqu’en Sicile, les sols et sous-sols ne sont qu’une succession de volcans. Soit en activité soit éteints depuis plusieurs millions d’années. Les nombreux lacs que l’on trouve dans ces régions sont des anciens cratères volcaniques.

Avez-vous déjà gouté un vin de l’Etna ou du Vésuve. Il s’en dégage en général des notes empyreumatiques remarquables. Cette caractéristique résulte souvent d’un affinage dans un bois trop brulé. Mais dans le cas des vins volcaniques, ces notes sont indépendantes de l’affinage. J’ai toujours eu l’impression de sentir les fumerolles du volcan dans mon verre.

Les vins volcaniques dans le Latium

Les sous-sols volcaniques sont en général bien connus pour apporter de la minéralité au vin, à savoir de la saveur et à l’extrême, de la salinité. Dans le Latium, nous retrouvons le lac de Bolsena, celui d’Albano, les calanques de tuf entre le Latium et l’Ombrie. Tous ces sites sont de nature volcanique et les vins que l’on en tire sont souvent remarquables.

Si vous aimez la minéralité dans votre verre, dans ma gamme je pourrais vous conseiller en blanc: Grechetto de Cavalieri (une minéralité à couper au couteau, un vin droit et franc) et le magistral Notturno dei calanchi de Paolo d’Amico. (Un Pinot Noir réalisé par un bourguignon sur les calanques de tuf du nord du Latium) Un vin qui damera le pion à de nombreux Bourgognes.

le Cabernet Sauvignon

ET SON VOYAGE EN ITALIE …

Avant de devenir Ferrato, …

Le grand voyage du Cabernet Sauvignon vers l’Italie a commencé en 1860.

Ferrato : Le voyage du cabernet Sauvignon

L’origine du Cabernet Sauvignon

Mais qu’est-ce que le Cabernet Sauvignon, ce cépage connu de tous, référent du bordelais ? Au départ, c’est un cépage hybride, le croisement du Cabernet Franc et du Sauvignon. Une fleur de Cabernet Franc pollinisée par du Sauvignon,… ou l’inverse. Ce métissage se passait au XXVII -ème siècle au Sud de la France.

Mais ce cépage, typiquement français transitera par le Latium, pour ensuite être diffusé en Italie. Ceci grâce à Pasquale Visocchi. Pasquale est agronome, lettré, scientifique, entrepreneur et maire du village d’Atina dans le Latium. Ce Monsieur Visocchi séjourna en 1860 à Montpellier pendant deux années, au cours desquelles il découvre les vins et cépages locaux.

Le Cabernet sauvignon en Italie

Séduit, il importe à Atina, au sud du Lazio le Sémillon, le Petit Verdot, la Syrah, et… le Cabernet Sauvignon. Il implante tous ces cépages nouveaux dans les terres de son village, où le Cabernet Sauvignon s’acclimate particulièrement bien. Nous sommes à une altitude de 400 à 500 m sur le contrefort des Apennins.

Ce cépage fait rapidement du vin d’Atina un des vins les plus prestigieux de la région. Les plants de Cabernet Sauvignon d’Atina prennent ensuite le chemin de la station expérimentale de Viticulture et d’Enologia de Conegliano en Vénétie, pour ensuite être distribué partout en Italie.

Depuis 1860, ce cépage importé de France et implanté dans un terroir qui n’était pas le sien, a eu toutes les occasions de muter et donne actuellement des vins qui ne ressemblent plus guère aux traditionnels Cabernets Sauvignons que nous connaissons.

L’appellation

Ces vins produits dans la région au départ de ce cépage mettent en évidence une typicité particulière qu’il fallait officialiser… Et un italo-belge s’introduit dans l’histoire. Giovanni Palombo, un Vervietois, originaire d’Atina retourne au pays et travaille le vin avec des techniques modernes. En 1999 il impose un cahier des charge à la production locale et obtient une reconnaissance du vin de la région. Le Cabernet Atina DOC est né .

Le Cabernet d’Atina, bénéficie d’un micro climat, d’une altitude idéale, d’excursions thermiques et de tous ces éléments de combinaison cépage/terroir pour faire de grands vins, comme le Ferrato.

Ferrato cabernet Sauvignon

acheter son vin italien chez un importateur? Quelles sont les alternatives?

Acheter son vin italien, n’est pas aussi simple pour un amateur exigeant. L’Italie produit du vin dans 20 régions et la multitude de cépages et d’appellations en fait un affaire compliquée. Pouvoir être conseillé est ici très important. Alors, quelles sont les possibilités? Avina ? Licata? Aldi? Les Salons?…

Avina, Stappo, Licata, Vins italiens Importateur

1 Les gros importateurs

  • Avina, est un des importateurs les plus présents dans la région Liégeoise. On retrouvera chez Avina a une gamme assez complète reprenant au moins un viticulteur par région. Avina se concentre sur les restaurants et adapte donc son offre en fonction des critères des restaurateurs.
  • Vinivins, présent à Liège et Charleroi se démarque par des appellations spécifiques, des vins commerciaux, mais aussi des vins particuliers et plus difficiles pour amateur pointu.
  • Stappo, un grand classique, présent depuis la nuit des temps à Grâce Hollogne. Une gamme très étendue doublée d’une épicerie fine.
  • Licata, la référence en matière de vins italiens. Licata représente les maisons les plus prestigieuses et est plutôt orienté vers les vins haut de gamme.
  • Bien d’autres importateurs plus ou moins spécialisés en vins italiens se retrouvent sur la place. Il est impossible ici d’être exhaustif.

2 Les petits importateurs

Un nombre important de petits importateurs existent dans la région. Ce sont souvent des passionnés dont le vin n’est que le deuxième métier. Leurs critères sont très pointus, car ils s’adressent aux particuliers, aux amateurs, aux personnes les plus exigeantes.

Beaucoup de ces importateurs sont focalisés sur une région bien particulière d’Italie. Ceci en fait de  vrais spécialistes, en cépages, en appellations, en viticulteur honnête, et en typicité.

En règle générale, ils sont indépendants, visitent eux-mêmes leur viticulteurs, et connaissent bien leurs vins, contrairement à certains vendeurs de gros importateurs, ou chefs de rayon. Un petit importateur pourra vous raconter le vin, son histoire ses particularités, et en dresser une fiche technique détaillée… bien mieux qu’un vendeur qui n’a jamais visité ses viticulteurs ou qui, au mieux, l’aura connu sur un salon.

les salons de du vin

l’idéal reste de se faire conseiller et de gouter. Mais les salons du vin italien sont rares et souvent ce sont les gros importateurs qui organisent leur propre salon, comme par exemple Licata et son “Giro d’Italia”.

Vinitaliège est une association de quelques petits importateurs , où chacun représente une seule région au sein de l’association. Cette manifestation se déroule deux fois l’an.

les supermarchés

Bien évidemment tous les supermarchés regorgent de vins italiens. Souvent ils répondent à un nom de cépage, et parfois à une appellation connue. Vous y trouverez, par exemple des Nero d’Avola. Il s’agira le plus souvent du cépage générique de la Sicile, provenant de plusieurs régions et assemblé. Et ne répondant donc pas à une typicité particulière! De même, vous trouverez du Primitivo, du Montepulciano, du Nero di Troia, etc… Dans quelques cas vous trouverez des vins d’appellation venant de très grosses maisons, dont l’objectif est de faire des vins “de marché” plus que des vins typés. Les Supermarchés auront aussi quelques références prestigieuses appartenant à des maisons puissantes.

Mais aussi des appellation prestigieuses de maisons qui n’existent pas, et qui sont des noms commerciaux, pour y vendre des assemblages divers…

Les petits producteurs, n’ayant pas les volumes nécessaires pour satisfaire la demande des supermarchés seront absents de ce réseau de vente.

Conclusion : Avina, Aldi, Les salons,…ou un petit Importateur… à vous de choisir

Les appellations IGT DOC et DOCG : Message codé

Comment choisir un vin italien? Comment lire les appellations de vin italien?

Elle sont au nombre de trois : IGT, DOC et DOCG sont les appellations italiennes signifiant

  • Indication géographique typique,
  • Dénomination d’Origine Contrôlée et
  • Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantie
IGT? DOC ou DOCG appellation de vin italien

Il faut savoir que les contraintes, et donc la typicité, et éventuellement la qualité du vin iront croissant selon l’appellation. Mais que signifient les appellations IGT, DOC et DOCG ? Il s’agit d’un cahier des charges que le viticulteur doit respecter pour pouvoir avoir droit à l’appellation. L’appellation de vin italien la plus facile à rencontrer est IGT, car les implications sont basiques. Souvent il suffit que le cépage rentre dans la liste des cépages autorisés dans la région. Par contre les DOC et DOCG sont bien plus contraignantes, en matière de zone de viticulture, de densité d’implantation, de rendement maximum, de cépage autorisé, de vinification etc…

La chose devient plus complexe quand on sait que pour chaque appellation le cahier des charges est différent. Il peut être très précis ou au contraire très large.

Par exemple l’Orvieto DOC impose comme cépage le Grechetto et/ou le Trebbiano pour 60 % ce qui signifie que la typicité peut être bien différente de l’un à l’autre, selon que l’on privilégie un cépage ou l’autre. Les 40% de cépage(s) restant pourront de surcroît modifier totalement la typicité du vin! deux Orvieto DOC peuvent être donc fondamentalement différents, la seule chose les rassemblant étant le terroir.

Par contre, si vous parlez d’un Cesanese del Piglio, le cahier des charges permet très peu de dérives et est garant d’une vraie typicité au vin.

Et pour épicer un peu plus la chose, le cahier des charges n’est pas figé! Par exemple le cahier des charges du Frascati DOC a été modifié 20 fois depuis sa parution en 1966.

Et la qualité?

Pendant longtemps, Sassicaia ne bénéficiait d’aucune appellation et est pourtant un vin de qualité reconnue. Un Barolo DOCG est une appellation dont le cahier des charges garantit une typicité et une qualité! Ou un Orvieto DOC peut être excellent ou quelconque… La qualité d’un vin n’est donc pas nécessairement liée à l’appellation. Ceci étant, la petite bandelette “DOC” met en confiance, car certains critères doivent néanmoins être remplis, sans toutefois être un garant de qualité.

Sachez que la première DOC a été obtenue par Frascati en 1966, une appellation des Castelli Romani au sud de Rome.

Conclusion?

IGT, DOC, DOCG… Comment donc s’y retrouver, comment choisir un vin italien? Ne tirez pas de conclusion hâtive. Ce n’est pas parce que vous avez aimé un Orvieto, que vous aimerez tous les Orvieto. Le producteur est une référence plus fiable, car souvent il a un style qui se retrouve dans tous ses vins.

Ou alors, demandez à votre caviste, lui pourra vous dire ce qui se trouve dans la bouteille.

POUR QUELLES RAISONS S’INTÉRESSER AUX VINS DU LAZIO

les vins du Latium ou du Lazio
Le Lazio (Latium) est la région de Rome, vivant dans l’ombre de la capitale.

le moyen âge et le vin

Au IVeme siècle, les barbares (Wisigoths, Ostrogots, et autres Vandales) envahirent les provinces de l’empire Romain. Il s’en accompagna une destruction de tous les vignobles et moyens de production du vin. Ce sont les Bénédictins qui ont relancé la viticulture en Italie, car le vin est essentiel à l’office religieux. C’est dans l’abbaye de Montecassino, au sud du Lazio (Latium), que Saint Benoit avait établi le siège des Bénédictins. Juchée sur une colline, cette abbaye domine la ville de Cassino dans le sud du Lazio. Montecassino est le centre de la viticulture moderne. Saint-Benoît édicta même une règle en dehors de la stricte observance monastique selon laquelle le vin soit considéré à chaque repas, comme l’une des bases de l’alimentation humaine. C’est donc depuis le Lazio, que cette viticulture s’est ensuite étendue dans toute l’Italie d’abbaye en abbaye.

Montecassino vins du Lazio
Montecassino

l’époque moderne

Mais le fait que Rome soit la capitale de l’Italie,… et le chef lieu du Lazio, impose des exigences! Abreuver 2.5 millions d’habitants et autant de touristes, demande des ressources importantes. Pour répondre à la demande de la population, pendant longtemps les viticulteurs du Latium ont produit du vin en vrac en grande quantité, . Ce phénomène est assez classique aux alentours des grandes villes. En l’occurrence, les cépages les plus productifs et les plus robustes étaient privilégiés, au détriment des cépages historiques. Comme par exemple La Malvasia di Candia remplaçait petit à petit la Malvasia del Lazio plus fragile… Les cépages internationaux, mieux connus des touristes supplantaient peu à peu les cépages autochtones…

Pendant ce temps, la Toscane développait des vins de qualité dès le XVeme siècle. Et le Piémont créait le Barolo au XIXeme siècle. Alors que le Lazio suivait les autres régions d’Italie, privilégiant la production de masse.

Si les vins du Latium ne sont pas connus actuellement, il n’en a pas toujours été ainsi… Depuis l’antiquité, la haute aristocratie romaine, la bourgeoisie, le haut clergé, ne se sont jamais privé de vins de qualité. Comme le Cesanese del Piglio qui était le vin de prédilection des papes. Comme le Frascati qui a été le vin préféré de la Queen Mary. Ou alors le Caecubum qui était le vin mythique de la Rome Antique. Remarquons en passant que le Frascati é été la première appellation DOC en Italie en 1966.

Et maintenant?

Les meilleurs viticulteurs du Lazio ont toutefois petit à petit changé leur politique. Fin du XX eme siècle beaucoup se sont orientés vers la production de vins de qualité. De nombreuses caves ont diminué drastiquement leurs capacités de production et de stockage. Cincinnato par exemple a pratiquement divisé par 2 le nombre de ses silos.

Par ailleurs, ayant d’abord succombé à la mode des cépages internationaux, la plupart se sont focalisés sur les cépages autochtones, et en expriment l’originalité. Mais surtout, ils bénéficient de nombreux atouts: un climat équilibré entre ensoleillement et pluie, une température moyenne  idéale, et un relief vallonné et montagneux qui avantagent la viticulture de qualité. Enfin les sous-sols sont souvent volcaniques et confèrent sapidité et minéralité aux vins.

Et dans cette recherche de qualité, se sont développées de nombreuses appellations, mettant en évidence des cépages ou des terroirs.

Vins du Latium Lazio

Bref les vins du Lazio ont récupéré depuis longtemps leur retard qualitatif par rapport aux meilleures régions. Il suffit de vérifier la manière dont ils sont cotés par des dégustateurs du type James Suckling. Leur handicap reste l’absence de réputation, due au fait que les touristes se limitent à la ville de Rome et ne visitent pas la région. Contrairement aux Pouilles, à la Sicile, et surtout à la Toscane…. Ceci nous permet donc d’avoir d’excellents rapports qualité prix dont ne profitent que les italiens bien souvent…. En attendant que la région soit connue ou reconnue.